Hypnose en pratique hospitalière

Informations

Durée de la formation : 9 jours. (préférentiellement en trois fois 3 jours)
Dates: à discuter avec la direction de l’hôpital demandeur.
Lieu : locaux fournis par l’établissement
Matériel nécessaire : salle en U, paperboard, vidéoprojecteur.
Nombre de participants : entre 10 et 20 participants par groupe.

Cette formation répond à une demande de plus en plus croissante, des professionnels de santé et de leurs tutelles, de les former à l’hypnose médicale, dans un cadre scientifique et soignant.

C’est pourquoi, cette formation n’est prodiguée que par des soignants et ne s’adresse qu’à des soignants ou des professionnels de la relation d’aide.
Son programme est entièrement coordonnée par le Dr Philippe AÏM, psychiatre, psychothérapeute et président de l’institut UTHyL.

Cette formation s’adresse aux professionnels soignants (médecins, infirmiers…) des services médicaux et son contenu peut être adapté (services de médecine, services d’urgence, autres…)

Le travail à l’hôpital est exigeant et met le soignant face à de nombreux défis :
Établissement d’un diagnostic et mise en route d’une prise en charge, gestion du stress et de la douleur aigüe ou procédurale (gestes douloureux), ou de la chronicité, du diagnoscit, horaires alternés, gardes, etc…
L’objectif de cette formation est essentiellement d’apprendre aux soignants à utiliser des outils issus de l’hypnose Ericksonienne pour les intégrer à leur pratique courante auprès des patients, et de s’initier à l’autohypnose pour le bien être du soignant (prévention de l’épuisement professionnel, du burn out et l’autonomie du patient

Cette formation permet une autonomie en hypnose.
Elle pourra permettre de l’appliquer à toutes les situations de soins urgents : gestion de douleur et de stress en situation aigüe, analgésie pour des soins douloureux (injections, ponctions, pansements, réductions de luxation, points de suture…) tant sur adultes qu’enfants, mais aussi si le cas se présente sur des douleurs plus chroniques, l’anxiété ou d’autres difficultés.
Par ailleurs cette formation incluera des outils d’auto-hypnose utiles aux praticiens pour mieux gérer le stress, le sommeil, les émotions et autres éléments relationnels déterminants dans leur confort de travail.

Arguments scientifiques et cliniques

L’hypnose présente une réelle efficacité dans de nombreuses indications comme en témoigne une littérature internationale de plus en plus abondante, tant dans le domaine clinique que neuroscientifique. A titre d’exemple l’avis de l’académie de médecine qui reconnaît l’efficacité de l’hypnose dans le champ du psychotraumatisme ou de la douleur, le dernier rapport de l’INSERM qui fait la revue de la littérature sur l’hypnose et dont les conclusions sont favorables à cette pratique soignante, ou même la revue Cochrane qui détermine qu’elle est la meilleure technique non-médicamenteuse pour des interventions stressantes ou douloureuses aux urgences (Ulman&al 2013), les articles favorables dans le domaine de la douleur chronique ou des troubles fonctionnels notamment intestinaux, les nombreuses études dans le domaine de l’anesthésie et analgésie pour la chirurgie, etc.
(On pourrait ajouter les indications psychologiques (qui ne sont pas directement l’objet de cette présente formation) dans les problèmes d’anxiété, de dépression, d’addiction (notamment tabac), de psychotraumatisme, de troubles alimentaires…)

L’association à des techniques de communication issues des thérapies dites « brèves » est d’une grande utilité pour tout soignant afin d’apprendre à mieux communiquer, créer une relation de confiance, maintenir une juste distance, éviter les contre-attitudes, prendre en charge le patient dans sa globalité.

Tout cela explique en partie que l’hypnose est en plein essor actuellement en France et en Europe, comme en témoigne la présence du dernier congrès international d’hypnose à Paris.

De nombreux hôpitaux en France inscrivent aujourd’hui à leur programme de formation pour le personnel des formations à l’hypnose.

Objectifs pédagogiques

  • Connaître les concepts de base en hypnose : histoire des idées, éléments constitutifs de l’hypnose, applications, contre-indications, précautions, éléments clés, notions sur l’utilisation non-médicale de l’hypnose et ses problématiques.
  • Utiliser les outils permettant de pratiquer l’hypnose éricksonienne aux urgences et ailleurs dans de nombreuses situations cliniques : douleur aigüe ou chroniques, stress et souffrances anxieuses, certaines addictions, urgences, gestes douloureux et soins, travail avec les enfants….
  • Reconnaître les indications usages et limites de l’hypnose et savoir comment la mettre en place en situation professionnelle.
  • Savoir les limites de la pratique venant de la technique, de la posture ou de la compétence professionnelle, ou des antécédents du patient.
  • Connaître les principales méthodes pour induire l’hypnose et provoquer un changement.
  • Comprendre les éléments pratiques de communication qui permettent une relation de confiance avec le patient pour que l’hypnose puisse l’aider.
  • Pratiquer sous la forme d’exercices, de mise en situation et de jeux de rôle.
  • Apprendre à pratiquer l’auto-hypnose : pour donner de l’autonomie au patient et pour augmenter le confort du soignant, éviter les situations de stress professionnel et gérer les moments difficiles, difficulté de sommeil ou de récupération…

Une formation complète et adaptée

La formation de base à l’hypnose permet d’acquérir les outils de base permettant de pratiquer l’hypnose éricksonienne dans de nombreuses situations cliniques et introduit les premières notions de communication inspirées des thérapies brèves. Chaque journée représente une progression dans le parcours de l’étudiant.

La formation est en 9 jours, essentiellement centrée sur la douleur aigüe, les gestes douloureux, les urgences, l’anxiété, elle permet également une première approche de la gestion de la douleur chronique, voire des de traumatismes en « aigu » à savoir repérer pour ne pas qu’ils s’aggravent…

Des temps de « supervision/intervision/révision » seront consacrés à l’analyse des pratiques des étudiants autour de cas pratiques qu’ils auront rencontré ou de notions à mieux assimiler. L’idée étant de donner les outils les plus pertinents par rapport à l’exercice réel du soignant concerné.

Dans tous les cas, la formation pourra être complétée par des formations complémentaires si besoin. Elle donnera lieu à une attestation de formation de 63 heures à l’institut UTHyL, et est donc validante dans le parcours qui mène à l’obtention du Certificat d’Hypnose Clinique de la CFHTB (Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves) qui s’obtient au bout de 300 heures effectives dans divers instituts.

Une formation centrée sur la pratique

Chaque journée de formation est constituée d’exercices pour au moins 50% du temps qui permettent d’acquérir les modèles et les techniques de façon pratique.
Des illustrations de cas cliniques (en texte ou en vidéo) pourront agrémenter la formation.

Les journées de supervision permettront aux étudiants de confronter leur pratique réelle à l’expérience des formateurs afin qu’ils puissent se perfectionner.

Recevez notre Newsletter

et restez informés de notre actualité.